Le concours ascension sociale d’Abykaëlle

Bonjour, je m’appelle Abykaelle Panechou . Je viens du Lycée Louis Payen (St Paul) . Je vous écris aujourd’hui, pour vous faire part de mon expérience vécue en Terminale STMG via le concours Ascenseur Social.

En Première STMG, j’ai eu écho du concours par l’intermédiaire d’un ancien élève de classe préparatoire. Ils nous ont présenté la filière, et pour ne rien vous cacher au début cela ne m’intéressait pas.
Durant cette même année, il y a une grande conférence autour des cordées de la réussite à l’université :
-présentation d’élèves reconnus et de leurs expériences professionnelles
– des acteurs importants
-Animations.
Quelques mois après mon passage en Terminale, on a eu la visite des professeurs du lycée Bellepierre nous présentant de nouveau le concours et ses enjeux. Durant cette même journée, ils nous ont fait une présentation d’une des épreuves : le commentaire de fait d’actualité.
Suite à cela, je ne me sentais pas prête à passer le concours, mais mes professeurs m’ont encouragé et m’ont beaucoup aidé. Au début cela était compliqué car je ne voyais pas l’intérêt du concours. Au fil des semaines je me suis rendue compte des multitudes de portes qui pourraient s’ouvrir à moi.
Choix de l’école
Mon choix est avant tout basé sur le parcours d’une de mes professeurs. Puis sur le classement de l’école. Mais avant tout sur ma moyenne durant mon année de 1er et Terminale. J’ai choisi EM Grenoble. J’avais durant ces deux années une moyenne tournant autour de 15.30 à 16.

Ma préparation au concours.
Pour commencer je tenais à dire que je n’ai eu droit à aucun entraînement au concours si ce n’est que le test de logique et quelques apartés. J’ai commencé la préparation deux mois avant le concours écrit. Les informations étaient mal transmises. C’est alors que j’ai dû prendre mes propres responsabilités en restant le mercredi et le vendredi matin à préparer des tests de logique et pour me tenir au courant de l’actualité et réviser l’anglais. J’ai pu maîtrisé l’entretien à l’oral grâce à l’entraînement que j’ai eu par mes professeurs entre midi et deux. Pendant cette période j’ai dû commencer à faire des sacrifices : moins de sorties en famille etc …
En plus de préparer mon Baccalauréat et j’ai passé deux concours Ascenseur Social et L’EGC.
Pour mon projet en mercatique, j’ai fini la partie collective vers le mois de décembre et ma partie individuelle dés le mois de janvier dans le but de ne pas accumuler de retard.
La charge de travail a tout suite réduit lors du concours ascension sociale certes même si cela a été difficile. Grâce mon organisation j’ai pu m’en sortir.

Le concours
Les écrits : Mars
Oraux : Avril
Les écrits pour moi ont été une catastrophe dû au manque de préparation.
Pour les oraux, j’ai été moi-même, l’entretien a vraiment était difficile en sortant je me suis dit que je n’avais aucune chance d’avoir mon école avec chance j’ai eu 20.

Résultat : Mai

Classe préparatoire

J’ai fait le choix de me rendre en classes préparatoires après l’obtention de mon bac.
Malgré la charge de travail, je ne regrette pas mon choix.
J’ai eu le droit à de nombreux soutiens de la part de ma famille, de mes professeurs. C’est une vraie force qui m’aide à me surpasser. Enfin ,je trouve que ce concours est une vraie chance pour nous boursiers. Nous devons tous la saisir et mettre toutes les chances de notre coté afin d’en ressortir grandi.

octobre 29, 2018

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
7 ⁄ 7 =