Vocabulaire économie Terminale STMG

Tous | A B C D E F I L M N O P R S T
Il y a actuellement 91 noms dans ce répertoire
Asymétries d'information
Lorsque les participants à un marché ne possèdent pas tous la même information (sur les produits, les risques, les préférences des autres agents etc...) certains étant mieux informés que d’autres, on parle d'asymétrie d'information. Un agent économique en sait plus que l'autre

Balance des biens et services
La balance commerciale (notée BC) est la différence entre la valeur des exportations (X) et des importations (M) de marchandises ou de biens et services BC = X - M

Bien commun
Il s'agit de ressources communes. Un bien commun est: - non excluable: on ne peut pas empêcher un agent économique de le consommer - rival: la consommation d'un agent économique réduit la consommation d'un autre agent économique Exemple: l'air, une banc de poissons

Bien public (ou bien collectif)
Il s'agit d'un bien utilisé collectivement et gratuitement par les agents économiques. Le bien public ou collectif est: - non excluable: on ne peut pas empêcher un agent économique de le consommer - non rival: la consommation d'un agent économique ne réduit pas la consommation d'un autre agent économique Exemple: l'école, l'éclairage public, l'armée

Chômage
Selon le Bureau International du Travail (BIT) et l'Institut National des Statistiques et des Études Économiques (INSEE), une personne au chômage est une personne en âge de travailler (15 ans ou plus): - sans travail - à la recherche d'un travail - et disponible pour travailler dans les 15 jours

Chômage classique
Selon les économistes classique, il s'agit d'un chômage dû aux rigidités institutionnelles qui empêchent le fonctionnement normal du marché du travail

Chômage conjoncturel
Chômage dû à un ralentissement temporaire de l'activité économique. Il s'explique donc par les fluctuations cycliques de l'économie

Chômage de plein-emploi
Lorsque le chômage est réduit au chômage frictionnel incompressible, soit à un taux inférieur à 5 % au sens de l'Organisation Internationale du Travail

Chômage frictionnel
Chômage qui apparaît lorsque l'information est imparfaite sur le marché du travail Exemple: lorsqu'un individu se trouve au chômage, il lui faut parfois un certain temps afin de savoir quels sont les postes libres (temps de recherche de l'information), c'est ce que l'on nomme le chômage frictionnel

Chômage involontaire
Le chômage est dit involontaire lorsque les individus souhaitent travailler pour le salaire offert sur le marché mais ne trouvent pas d'emploi

Chômage structurel
Chômage de recherche volontaire qui résulte d’une inadaptation momentanée entre la structure des offres et des demandes de travail

Chômage volontaire
Lorsque les individus ne trouvent pas d’emploi parce qu’ils demandent un salaire supérieur au salaire d’équilibre du marché

Contraintes légales et conventionnelles sur les salaires
Des lois et les contrats (conventions) imposent des contraintes au niveau salarial: – le respect d’une rémunération horaire minimale, qui doit être au moins égale au taux du SMIC (le salaire minimum légal) ; – pour les employeurs soumis à une convention collective, le respect des barèmes minima conventionnels ; – l’égalité de rémunération entre tous les salariés de l’un ou l’autre sexe, pour autant que les salariés en cause sont placés dans une situation identique ; – l’obligation de négocier chaque année sur les salaires, tant au niveau de la branche d’activité qu’à celui de l’entreprise.

Cotisations sociales
Les cotisations sociales sont à la charge de l'employeur et du salarié. Il s'agit de prélèvements effectués sur les salaires qui permettent de financer la protection sociale : vieillesse, maladie et maternité, famille, chômage, formation professionnelle, retraite, accident du travail et maladie professionnelle etc...

Crise
Il s'agit du moment de retournement de tendance de l’activité économique, qui met fin à l’expansion pour déboucher sur une récession ou une dépression par exemple

Critères européens des déficits publics
Le Traité de Maastricht a prévu un certain nombre de "critères de convergence" afin de rapprocher les différentes économies des États membres concernant les déficits publics: - le déficit public annuel ne doit pas excéder 3 % du produit intérieur brut (PIB) - la dette publique qui corresponde à tous les déficits publics (de l’État et des agences publiques) 60 % du PIB.

Croissance économique
Augmentation significative et durable de la production de biens et de services. Cette variation positive se mesure grâce à l'évolution annuelle de l'indicateur du produit intérieur brut (PIB)

Cycles économiques
Fluctuations régulières, qui proviendraient de la variation d’une ou plusieurs variables économiques. Le cycle s’inscrit dans un trend

Défaillances de l'Etat
Lorsque l'intervention de l’État échoue et ne permet une allocation optimale des ressources, une meilleure redistribution ou la régulation de l'économie

Défaillances de marché
Au sens large, c'est lorsque le marché ne fonctionne pas bien. Au sens strict, c'est lorsque le marché ne fonctionne pas du tout, l’État doit intervenir afin de: - produire les biens publics - gérer les externalités positives ou négatives

Déficiences de marché
Lorsque le marché fonctionne mais non pleinement. Une ou plusieurs conditions de la concurrence pure et parfaire ne sont pas présentes, ce qui peut engendrer: - une situation de concurrence imparfaite (monopole, oligopole) - l'existence d'économies d'échelles - l'apparition d'asymétries d'informations (sélection adverse, aléa moral)

Déficit budgétaire
Lorsque les dépenses de l’État central sont supérieures aux recettes

Déficit public
Déficit (dépenses > recettes) des collectivités territoriales, de la Sécurité sociale et de l'État

Demande anticipée
La demande anticipée est la demande adressée aux entreprises et prévue par les entrepreneurs

Demande d'emploi (=offre de travail)
Ce sont les ménages qui offrent le travail (contre rémunération). On dit aussi que les ménages recherchent un emploi, d'où demande d'emploi = offre de travail

Demande de travail (= offre d'emploi)
Ce sont les entreprises qui demandent le travail des ménages. Ce sont les entreprises qui offrent un emploi également, d'où demande de travail = offre d'emploi La demande de travail ou l'offre d'emploi des entreprises dépend de 4 facteurs: - la demande pour le produit ; - l’efficacité du travail (la productivité) qui permet de répondre à la demande avec la même quantité de facteurs ; - la substituabilité entre le travail et le capital ; - le coût du travail

Dépenses publiques
Il s'agit des dépenses effectuées par l’État (État central, sécurité sociale, collectivités territoriales, organismes): - dépenses de fonctionnement - dépenses de redistribution - dépenses d'investissement

Dépression
On parle de dépression lorsque le niveau de l’activité économique baisse, ce qui se traduit par un taux de croissance négatif de la richesse nationale (du PIB)

Dette publique
Il s'agit de l'ensemble des emprunts publics contractés par l’État, la Sécurité sociale, les Organismes Divers d'Administration Centrale (ODAC) et les collectivités territoriales

Développement durable
Il s'agit d'un mode de développement qui répond aux besoins des générations du présent sans compromettre la capacité des générations futures à répondre aux leurs

Droits de douane
Droit de douane ou tarif douanier est un impôt prélevé sur un produit importé lorsque le produit franchit la frontière de l'autre pays. Les droits de douane consistent donc à augmenter le prix des produits étrangers sur le territoire national

Droits de propriété
Le droit de propriété est le droit, garanti par l’État, d’utiliser (l’usus), de retirer des fruits (le fructus), et de disposer (l’abusus) d’un bien (c’est-à-dire de le transformer, le détruire, le vendre, le donner). Du point de vue économique, le droit de propriété se caractérise par l’exclusivité et la transférabilité. L’exclusivité signifie que les individus ou les entreprises peuvent utiliser librement ce qu’ils possèdent. La transférabilité signifie que la propriété des biens peut être cédée librement sur un marché

Economie circulaire
Système économique d’échange et de production qui, à tous les stades du cycle de vie des produits (biens et services), vise à augmenter l’efficacité de l’utilisation des ressources et à diminuer l’impact sur l’environnement tout en développant le bien être des individus

Economie collaborative (ou économie de partage)
Également appelée économie du partage, ou de pair à pair, l'économie collaborative s'avère être aujourd'hui un mode novateur de consommation en matière d'échanges sur des plateformes d'offres de biens et de services entre particuliers

Economie sociale et solidaire (ESS)
Ensemble d'entreprises organisées sous forme de coopératives, mutuelles, associations, ou fondations, dont le fonctionnement interne et les activités sont fondés sur un principe de solidarité et d'utilité sociale

Entreprise privée
Entreprise dont la propriété est privée qui produit des biens et/ou des services

Entreprise publique
Lorsque l’État, ou une collectivité publique, est propriétaire de la totalité ou d’une grande partie (majorité du capital) d'une entreprise, on parle d'entreprise publique. Il s'agit d'une entreprise sur laquelle l’État peut exercer directement ou indirectement une influence dominante du fait de la propriété ou de la participation financière

Entreprise semi-publique
Il s'agit d'une entreprise dans laquelle le capital est partagé entre l'Etat et des particuliers

Etat Gendarme
Lorsque l’État s’occupe principalement des fonctions régaliennes (police, armée, justice), alors il est considéré comme un « État gendarme ». L’État assure donc la sécurité intérieure (avec la police et la justice) ainsi que la sécurité extérieure (armée) sans intervenir dans l'économie.

Etat-providence
Lorsque l’État intervient dans l'économie pour maintenir la croissance et équilibrer les marchés, on parle alors d’« État-providence »

Expansion
L'expansion traduit l'accélération de l’activité économique

Exportation
Lorsqu'un agent économique exporte des biens ou des services, il le vend aux ménages étrangers: les biens et services fabriqués en France sont vendus à l'étranger. L'exportation est l'inverse de l'importation

Externalités
Conséquences positives ou négatives de l'activité d'un agent économique sur d'autres agents économiques, conséquences qui ne sont pas prises en compte par le marché Exemple: une entreprise fabrique des chaussures à côté du lycée en rejetant des fumées toxiques. Les étudiants du lycée ne possèdent aucun lien avec cette entreprise et pourtant ils subissent les conséquences négatives de cette activité. En effet, ils respirent malheureusement ces fumées toxiques. L’activité de l'entreprise génère donc des externalités négatives pour les lycéens

Firme miltinationale (FMN)
Une firme multinationale (FMN) est une entreprise dont les activités se déploient à travers des filiales sur au moins deux pays et/ou continents

Fluctuations économiques
Variations de l’activité économique au cours du temps, quelles que soient leurs causes ou leur ampleur

Importation
Lorsqu'un agent économique importe des biens ou des services, il l'achète avec l'étranger: les biens et services proviennent donc d'un pays autre que la France. L'importation est l'inverse de l'exportation

Impôt
Versement obligatoire et sans contrepartie effectué par les agents économiques aux administrations publiques. Il existe différents types d'impôts: - impôts directs, comme l’impôt sur le revenu, et indirects, comme la Taxe sur la Valeur Ajoutée (TVA) - impôts nationaux et locaux - impôts proportionnels (même taux d’imposition pour tous les contribuables) et progressifs (le taux s’accroît avec le montant imposable)

Inégalités socio-économiques
L'inégalité renvoie à ce qui n'est pas égal. lorsque nous ne percevons pas le même salaire par exemple, il s'agit d'une inégalité économique. Les inégalités peuvent être de nature sociales et économiques, d'où socio-économiques. Les inégalités économiques sont perceptibles en matière de revenus (du travail, du patrimoine, mixtes) d'épargne, de possession de patrimoine, d'accès différencié aux biens et aux services consommés (alimentation et obésité typée socialement, santé et espérance de vie typées selon le genre, lieux de logement liés aux revenus), d'accès à la sphère politique (sous-représentation des femmes dans les conseils d'administration d'entreprises ou dans les institutions politiques nationales), à l'emploi (inégalités face au chômage selon le niveau de diplôme, l'origine sociale)

Innovation
Il s'agit d'application réussie d’une invention, d’une découverte ou d’une idée nouvelle dans le domaine économique et commercial. Deux types d’innovations peuvent être distingués : les innovations radicales/majeures et les innovations mineures/incrémentales. Les innovations majeures bouleversent l’ordre économique et créent un long cycle de croissance (la machine à vapeur, le train, la voiture…)

Interventionnisme
Doctrine, politique préconisant une intervention des pouvoirs publics dans la vie économique

Investissement direct à l'étranger (IDE)
On parle d'investissement direct à l'étranger (IDE) lorsqu'une entreprise française crée ou achète tout ou partie d'une autre entreprise située à l'étranger

Libéralisme
Doctrine économique qui considère que le profit et l'intérêt personnel constitue le moteur du progrès. Il doit s'accompagner de libertés fondamentales: liberté de vendre des biens, d'acheter des biens, liberté d'entreprendre et liberté de propriété

Logique d'assistance de la protection sociale
Aides versées sous la forme du Revenu de Solidarité Active (RSA) ou des minima sociaux aux personnes incapables de satisfaire leurs propres besoins fondamentaux. L’objectif est d’instaurer une solidarité entre les individus pour lutter contre les formes de pauvreté. La prestation assure alors un revenu minimum, qui ne couvre pas forcément un risque spécifique. Il est versé sous condition de ressources, mais non de cotisations préalables (revenu de solidarité active dit RSA, allocation adulte handicapé dit AAH)

Logique d'assurance de la protection sociale
En retour du versement de cotisations la Sécurité sociale s’engage au versement de prestations en cas de besoins (maladies…). Comme toute autre assurance la Sécurité Sociale prend en charge tout ce qui est préalablement défini dans un contrat. L’objectif est de prémunir contre un risque de perte de revenus (chômage, maladie, vieillesse, accident du travail). Les prestations sociales sont financées par des cotisations assises sur les salaires (comme dans une assurance privée), et sont donc réservées à ceux qui cotisent

Missions de l'Organisation Mondiale du Commerce (OMC)
L'Organisation Mondiale du Commerce (OMC) est une organisation qui s'emploie à libéraliser le commerce. C'est un cadre dans lequel les gouvernements négocient des accords commerciaux. C'est un lieu où ils règlent leurs différends commerciaux. L'OMC administre un système de règles commerciales

Négociations salariales
Il s'agit d'une discussion entre partenaires sociaux afin de parvenir à un accord sur les salaires. Cela renvoie également aux discussions entre les travailleurs (offre de travail) et les employeurs (demande de travail) sur les salaires

Offre d'emploi (=demande de travail)
Ce sont les entreprises qui demandent le travail des ménages. Ce sont les entreprises qui offrent un emploi également, d'où demande de travail = offre d'emploi La demande de travail ou l'offre d'emploi des entreprises dépend de 4 facteurs: - la demande pour le produit ; - l’efficacité du travail (la productivité) qui permet de répondre à la demande avec la même quantité de facteurs ; - la substituabilité entre le travail et le capital ; - le coût du travail

Offre de travail (=demande d'emploi)
Ce sont les ménages qui offrent le travail (contre rémunération). On dit aussi que les ménages recherchent un emploi, d'où demande d'emploi = offre de travail

Organe de règlement des différends (ORD)
Le règlement des différends commerciaux est l'une des activités principales de l'OMC, via l'ORD. Un différend naît lorsqu'un gouvernement Membre estime qu'un autre gouvernement Membre viole un accord de l'OMC ou un engagement contracté dans le cadre de l'OMC. L'OMC est dotée de l'un des mécanismes internationaux de règlement des différends les plus actifs au monde. Depuis 1995, plus de 500 différends ont été soumis à l'OMC et plus de 350 décisions ont été rendues.

Pauvreté absolue
La pauvreté absolue concerne les personnes qui ne disposent pas des ressources qui leur permettraient de satisfaire leurs besoins essentiels. Elle renvoie à un niveau de revenu en dessous duquel les besoins fondamentaux de l'invidu ne sont pas satisfaits : nourriture, logement, habillement etc...

Pauvreté relative
Lorsque les personnes ne disposent pas des ressources qui leur permettraient de consommer ce qui paraît "normal" dans une société donnée, à un moment donné. La pauvreté est donc établie selon la société. Elle dépend donc des autres, elle est donc "relative"

Plein-emploi
Lorsque tous les travailleurs occupent un emploi. Le plein-emploi correspond à une situation où le chômage n'existe pas. Les individus qui souhaitent trouver un emploi n'éprouvent aucune difficulté pour en trouver un

Politique budgétaire
Politique s’appuyant sur le budget pour agir sur l’activité économique

Politique budgétaire de relance (politique budgétaire expansionniste)
La politique budgétaire de relance (ou politique budgétaire expansionniste) consiste pour l’État à augmenter ses dépenses afin d’augmenter son PIB. Pour cela, il va agir sur les moteurs de croissance que sont la consommation, l’investissement et les exportations

Politique budgétaire de stabilisation (ou politique budgétaire restrictive ou politique de d'austérité ou politique de rigueur)
La politique budgétaire de stabilisation (ou politique budgétaire restrictive ou politique de d'austérité ou politique de rigueur) consiste pour l’État à limiter ses dépenses et/ou augmenter ses recettes afin de diminuer son déficit public

Politique contracyclique
Lorsque l’État intervient pour contrer une évolution économique indésirable Exemple: lorsque le chômage devient trop important, l’État intervient afin de le diminuer

Politique monétaire européenne
Politique visant à agir sur l’activité économique par l’intermédiaire de la monnaie en circulation et du taux d’intérêt. Depuis le 1er janvier 1999, la Banque centrale européenne (BCE) est responsable de la politique monétaire de la zone euro: elle peut créer ou retirer de la monnaie au sein de l'économie. Elle est aujourd'hui présidée par la Française Christine Lagarde. L'objectif de la BCE est la stabilité des prix. La BCE peut injecter de la monnaie au sein de l'économie, on parle alors de politique monétaire expansionniste, ou en retirer, on parle alors de politique monétaire restrictive. Exemple: la BCE peut augmenter ces taux directeurs dans le cadre d'une politique monétaire restrictive (moins de monnaie en circulation dans l'économie) qui engendre une hausse du coût du crédit et a baisse de la demande de crédit. Par conséquent, la consommation et l’investissement diminuent, la demande diminue également. Les tensions inflationnistes diminuent donc

Politiques actives de lutte contre le chômage
Il s'agit de l'intervention de l'état (politique) dans l'économie afin de lutter contre le chômage. Les politiques actives de lutte contre le chômage doivent permettre aux chômeurs de (re)trouver un emploi But :obtenir une croissance plus riche en emplois. Moyens : - inciter les entreprises à embaucher (primes à l'embauche de jeunes par ex ou réduction du coût du travail par allégement ou exonération de cotisations sociales), - créer des emplois dans le secteur public (embauche de nombreux fonctionnaires en 1981-82), · aider les chômeurs à créer leur propre entreprise, - aider à la création d'emplois dans le secteur non marchand par un financement public (les Contrats Emplois Solidarité par ex), - améliorer le fonctionnement du marché du travail par une meilleure communication entre les offres et les demandes d'emplois, par des conseils donnés aux chômeurs..., - favoriser la formation professionnelle, afin que la main d'oeuvre puisse s'adapter aux changements technologiques (recyclage, stages, etc...), - introduire une plus grande flexibilité sur le marché du travail (suppression de l'autorisation administrative de licenciements en France, lutte contre le pouvoir des syndicats en Grande Bretagne).

Politiques budgétaires
La politique budgétaire est un des principaux instruments de la politique économique. Elle consiste à utiliser le budget de l’État pour agir sur la conjoncture. Autrement dit, c'est lorsque l'argent récolté par l’État (ses recettes) est utilisé afin de relancer l'économie. La politique budgétaire de relance (ou politique budgétaire expansionniste) consiste pour l’État à augmenter ses dépenses afin d’augmenter son PIB. Pour cela, il va agir sur les moteurs de croissance que sont la consommation, l’investissement et les exportations. La politique budgétaire de stabilisation (ou politique budgétaire restrictive ou politique de d'austérité ou politique de rigueur) consiste pour l’État à limiter ses dépenses et/ou augmenter ses recettes afin de diminuer son déficit public

Politiques de la concurrence
Il s'agit des actions prises par les pouvoirs publics pour éliminer ou du moins pour restreindre les comportements visant à limiter la concurrence économique (politiques de remise à la concurrence d’anciens monopoles d’État, la politique de la concurrence et de lutte contre les cartels). Il s'agit donc ici de favoriser la concurrence au sein d'une région. Plus largement, il s'agit d'améliorer la compétitivité des entreprises, du pays face à la concurrence via l'économie de la connaissance, la politique de recherche et d’innovation entre autres

Politiques passives de lutte contre le chômage
Il s'agit de l'intervention de l'état (politique) dans l'économie afin de lutter contre le chômage. Les politiques passives de lutte contre le chômage doivent permettre aux chômeurs supporter le chômage sans les rendre plus apte à occuper ou trouver un emploi. But : rendre le chômage supportable et réduire la population active Moyens : - indemniser les chômeurs (allocations chômage) - inciter au retrait d'activité (favoriser le temps partiel volontaire, financer les départs en pré-retraite, le retour au pays des immigrés), - abaisser l'âge de la retraite (de 65 à 60 ans en France en 1982), - partager le travail par la réduction du temps de travail (loi Aubry en France avec les 35 heures)

Population active
La population active regroupe les personnes ayant un emploi et les personnes à la recherche d’un emploi. La population active est donc la somme Emploi + Chômage

Prélèvements obligatoires
Il s'agit de l'ensemble des impôts et cotisations sociales prélevés par les administrations publiques et les institutions européennes. En France, nous retrouvons les prélèvements suivants: - les impôts directs, c'est à dire les impôts payés et supportés par la même personne : par exemple, l'impôt sur le revenu, l'impôt sur les sociétés, la taxe d'habitation, la taxe foncière, etc. - les impôts indirects, c'est à dire les impôts et taxes dont le montant est répercuté sur le prix de vente au consommateur d'un produit ou d'une prestation : par exemple, la TVA, les droits de douane, la TICPE (Taxe Intérieure de Consommation sur les Produits Énergétiques, qui a remplacé la « taxe intérieure de consommation sur les produits pétroliers – TIPP »), etc. ; - les cotisations sociales obligatoires, c'est-à-dire les prélèvements effectués sur les salaires et la main d'œuvre ; - les taxes versées en échange de la fourniture d'un service, sans équivalence entre le montant de la taxe et le prix du service fourni : par exemple, la contribution à l'audiovisuel public ou le timbre fiscal pour obtenir un passeport.

Produits finis
Produit fabriqué par une entreprise à partir de produits intermédiaires Exemple: les roues de vélos dans une entreprise qui fabrique des bicyclettes seront des produits intermédiaires. Les bicyclettes seront les produits finis

Produits intermédiaires
Produits qui servent à fabriquer un produit fini Exemple: les roues de vélos dans une entreprise qui fabrique des bicyclettes seront des produits intermédiaires. Les bicyclettes seront les produits finis

Progrès technique
Il s'agit d'un concept très large qui renvoie à la mise en application de découvertes et de connaissances nouvelles qui génère des innovations organisationnelles ou technologiques améliorant le processus de production ou les produits eux-mêmes

Progressivité des prélèvements obligatoires
Un prélèvement obligatoire est « progressif » si le « taux moyen » de prélèvement sur le revenu des contribuables, du fait de cet impôt, augmente avec leur revenu

Protection sociale
Il s'agit de tous les mécanismes de prévoyance collective, permettant aux individus de faire face aux conséquences financières des « risques sociaux ». Il s’agit de situations susceptibles de compromettre la sécurité économique de l’individu ou de sa famille, en provoquant une baisse de ses ressources ou une hausse de ses dépenses : vieillesse, maladie, chômage, invalidité, maternité, charges de famille, etc.

Récession
La récession traduit le ralentissement de l’activité économique

Redistribution horizontale
Lorsque cette redistribution se contente de couvrir les risques sociaux quel que soit le niveau des revenus, y compris donc lorsque cette couverture se fait au sein d'un groupe d'individus ayant le même niveau de revenu ou au bénéfice d'individus ayant les revenus les plus élevés

Redistribution verticale
Lorsque cette redistribution aboutit à une réduction des inégalités socio-économiques

Ressource non renouvelable
Une ressource naturelle est qualifiée de non renouvelable ou épuisable lorsque sa vitesse de destruction dépasse, largement ou non, sa vitesse de création. Les ressources non renouvelables sont les énergies fossiles (le charbon qui provient du bois, le pétrole et le gaz naturel) et l'énergie nucléaire qui est produite à partir de l'uranium

Ressource renouvelable
Une ressource renouvelable est une ressource naturelle dont le stock peut se reconstituer sur une période courte à l'échelle humaine de temps, en se renouvelant au moins aussi vite qu'elle est consommée Exemples de ressources renouvelables: le soleil, le vent, l'eau, la biomasse et la géothermie

Restrictions quantitatives à l'importation
Il s'agit du quota d’importation ou contingentement, autrement dit d'une restriction directe sur la quantité d’un bien qui peut être importée

Rounds ou cycles de négociations
Dans le cadre de cycles de négociations réguliers (Rounds), des règles du commerce mondial sont négociées entre pays (clause de la nation la plus favorisée (NPF), principe du traitement national, principe de réciprocité). Une juridiction spécialisée, l’Organe de règlement des différends (ORD), permet de traiter les litiges éventuels

Salaire minimum
Le salaire minimum de croissance appelé Smic a succédé en 1970 au Salaire minimum interprofessionnel garanti (Smig). A compter du 1er janvier 2021, le montant du Smic net mensuel est de 1 231 euros, contre 1 219 euros en 2020. Le Smic brut mensuel est de 1 554,58 euros, contre 1 539,42 euros en 2020

Segmentation des processus de production
La segmentation ou décomposition internationale du processus productif (DIPP) désigne la décomposition de la fabrication des produits dans des pays différents Exemple: certains composants de l'Iphone seront fabriqués en Chine, d'autres à Taïwan

Sous-emploi
Lorsqu'une partie seulement des travailleurs disponibles occupent un emploi. Le sous-emploi s'oppose au plein-emploi. La population active donc n'est pas occupée dans la pleine utilisation de sa capacité de production: des travailleurs ne trouvent pas d'emploi ou ils travaillent à temps partiel

Taux d'activité
Rapport entre le nombre d'actifs et la population en âge de travailler. Cette dernière est définie comme l'ensemble des personnes âgées de 15 à 64 ans Formule: taux d'activité: nombre d'actifs / population active x 100

Taux d'emploi
Le taux d'emploi mesure l'utilisation des ressources de main-d'œuvre disponibles. Il est calculé en divisant le nombre d'actifs occupés par la population en âge de travailler. Cette dernière est définie comme l'ensemble des personnes âgées de 15 à 64 ans Formule: taux d'emploi = actifs occupés / population active x 100

Taux de chômage
Rapport entre le nombre de chômeurs et la population active Formule: taux de chômage = nombre de chômeurs / population active x 100
février 10, 2021

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
24 ⁄ 3 =