Vocabulaire économie Terminale STMG

Tous | A B C D E F H I L M N O P R S T
Il y a 19 noms dans ce répertoire commençant par la lettre P.
Pauvreté absolue
La pauvreté absolue concerne les personnes qui ne disposent pas des ressources qui leur permettraient de satisfaire leurs besoins essentiels. Elle renvoie à un niveau de revenu en dessous duquel les besoins fondamentaux de l'invidu ne sont pas satisfaits : nourriture, logement, habillement etc...

Pauvreté relative
Lorsque les personnes ne disposent pas des ressources qui leur permettraient de consommer ce qui paraît "normal" dans une société donnée, à un moment donné. La pauvreté est donc établie selon la société. Elle dépend donc des autres, elle est donc "relative"

Plein-emploi
Lorsque tous les travailleurs occupent un emploi. Le plein-emploi correspond à une situation où le chômage n'existe pas. Les individus qui souhaitent trouver un emploi n'éprouvent aucune difficulté pour en trouver un

Politique budgétaire
Politique s’appuyant sur le budget pour agir sur l’activité économique

Politique budgétaire de relance (politique budgétaire expansionniste)
La politique budgétaire de relance (ou politique budgétaire expansionniste) consiste pour l’État à augmenter ses dépenses afin d’augmenter son PIB. Pour cela, il va agir sur les moteurs de croissance que sont la consommation, l’investissement et les exportations

Politique budgétaire de stabilisation (ou politique budgétaire restrictive ou politique de d'austérité ou politique de rigueur)
La politique budgétaire de stabilisation (ou politique budgétaire restrictive ou politique de d'austérité ou politique de rigueur) consiste pour l’État à limiter ses dépenses et/ou augmenter ses recettes afin de diminuer son déficit public

Politique contracyclique
Lorsque l’État intervient pour contrer une évolution économique indésirable Exemple: lorsque le chômage devient trop important, l’État intervient afin de le diminuer

Politique monétaire européenne
Politique visant à agir sur l’activité économique par l’intermédiaire de la monnaie en circulation et du taux d’intérêt. Depuis le 1er janvier 1999, la Banque centrale européenne (BCE) est responsable de la politique monétaire de la zone euro: elle peut créer ou retirer de la monnaie au sein de l'économie. Elle est aujourd'hui présidée par la Française Christine Lagarde. L'objectif de la BCE est la stabilité des prix. La BCE peut injecter de la monnaie au sein de l'économie, on parle alors de politique monétaire expansionniste, ou en retirer, on parle alors de politique monétaire restrictive. Exemple: la BCE peut augmenter ces taux directeurs dans le cadre d'une politique monétaire restrictive (moins de monnaie en circulation dans l'économie) qui engendre une hausse du coût du crédit et a baisse de la demande de crédit. Par conséquent, la consommation et l’investissement diminuent, la demande diminue également. Les tensions inflationnistes diminuent donc

Politiques actives de lutte contre le chômage
Il s'agit de l'intervention de l'état (politique) dans l'économie afin de lutter contre le chômage. Les politiques actives de lutte contre le chômage doivent permettre aux chômeurs de (re)trouver un emploi But :obtenir une croissance plus riche en emplois. Moyens : - inciter les entreprises à embaucher (primes à l'embauche de jeunes par ex ou réduction du coût du travail par allégement ou exonération de cotisations sociales), - créer des emplois dans le secteur public (embauche de nombreux fonctionnaires en 1981-82), · aider les chômeurs à créer leur propre entreprise, - aider à la création d'emplois dans le secteur non marchand par un financement public (les Contrats Emplois Solidarité par ex), - améliorer le fonctionnement du marché du travail par une meilleure communication entre les offres et les demandes d'emplois, par des conseils donnés aux chômeurs..., - favoriser la formation professionnelle, afin que la main d'oeuvre puisse s'adapter aux changements technologiques (recyclage, stages, etc...), - introduire une plus grande flexibilité sur le marché du travail (suppression de l'autorisation administrative de licenciements en France, lutte contre le pouvoir des syndicats en Grande Bretagne).

Politiques budgétaires
La politique budgétaire est un des principaux instruments de la politique économique. Elle consiste à utiliser le budget de l’État pour agir sur la conjoncture. Autrement dit, c'est lorsque l'argent récolté par l’État (ses recettes) est utilisé afin de relancer l'économie. La politique budgétaire de relance (ou politique budgétaire expansionniste) consiste pour l’État à augmenter ses dépenses afin d’augmenter son PIB. Pour cela, il va agir sur les moteurs de croissance que sont la consommation, l’investissement et les exportations. La politique budgétaire de stabilisation (ou politique budgétaire restrictive ou politique de d'austérité ou politique de rigueur) consiste pour l’État à limiter ses dépenses et/ou augmenter ses recettes afin de diminuer son déficit public

Politiques de la concurrence
Il s'agit des actions prises par les pouvoirs publics pour éliminer ou du moins pour restreindre les comportements visant à limiter la concurrence économique (politiques de remise à la concurrence d’anciens monopoles d’État, la politique de la concurrence et de lutte contre les cartels). Il s'agit donc ici de favoriser la concurrence au sein d'une région. Plus largement, il s'agit d'améliorer la compétitivité des entreprises, du pays face à la concurrence via l'économie de la connaissance, la politique de recherche et d’innovation entre autres

Politiques passives de lutte contre le chômage
Il s'agit de l'intervention de l'état (politique) dans l'économie afin de lutter contre le chômage. Les politiques passives de lutte contre le chômage doivent permettre aux chômeurs supporter le chômage sans les rendre plus apte à occuper ou trouver un emploi. But : rendre le chômage supportable et réduire la population active Moyens : - indemniser les chômeurs (allocations chômage) - inciter au retrait d'activité (favoriser le temps partiel volontaire, financer les départs en pré-retraite, le retour au pays des immigrés), - abaisser l'âge de la retraite (de 65 à 60 ans en France en 1982), - partager le travail par la réduction du temps de travail (loi Aubry en France avec les 35 heures)

Population active
La population active regroupe les personnes ayant un emploi et les personnes à la recherche d’un emploi. La population active est donc la somme Emploi + Chômage

Prélèvements obligatoires
Il s'agit de l'ensemble des impôts et cotisations sociales prélevés par les administrations publiques et les institutions européennes. En France, nous retrouvons les prélèvements suivants: - les impôts directs, c'est à dire les impôts payés et supportés par la même personne : par exemple, l'impôt sur le revenu, l'impôt sur les sociétés, la taxe d'habitation, la taxe foncière, etc. - les impôts indirects, c'est à dire les impôts et taxes dont le montant est répercuté sur le prix de vente au consommateur d'un produit ou d'une prestation : par exemple, la TVA, les droits de douane, la TICPE (Taxe Intérieure de Consommation sur les Produits Énergétiques, qui a remplacé la « taxe intérieure de consommation sur les produits pétroliers – TIPP »), etc. ; - les cotisations sociales obligatoires, c'est-à-dire les prélèvements effectués sur les salaires et la main d'œuvre ; - les taxes versées en échange de la fourniture d'un service, sans équivalence entre le montant de la taxe et le prix du service fourni : par exemple, la contribution à l'audiovisuel public ou le timbre fiscal pour obtenir un passeport.

Produits finis
Produit fabriqué par une entreprise à partir de produits intermédiaires Exemple: les roues de vélos dans une entreprise qui fabrique des bicyclettes seront des produits intermédiaires. Les bicyclettes seront les produits finis

Produits intermédiaires
Produits qui servent à fabriquer un produit fini Exemple: les roues de vélos dans une entreprise qui fabrique des bicyclettes seront des produits intermédiaires. Les bicyclettes seront les produits finis

Progrès technique
Il s'agit d'un concept très large qui renvoie à la mise en application de découvertes et de connaissances nouvelles qui génère des innovations organisationnelles ou technologiques améliorant le processus de production ou les produits eux-mêmes

Progressivité des prélèvements obligatoires
Un prélèvement obligatoire est « progressif » si le « taux moyen » de prélèvement sur le revenu des contribuables, du fait de cet impôt, augmente avec leur revenu

Protection sociale
Il s'agit de tous les mécanismes de prévoyance collective, permettant aux individus de faire face aux conséquences financières des « risques sociaux ». Il s’agit de situations susceptibles de compromettre la sécurité économique de l’individu ou de sa famille, en provoquant une baisse de ses ressources ou une hausse de ses dépenses : vieillesse, maladie, chômage, invalidité, maternité, charges de famille, etc.
février 10, 2021

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
28 − 27 =